Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Raymond Poulidor - Tour de France 196224 août 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

19ème étape : Briançon-Aix les bains (204,5 km)



Raymond Poulidor se révèle dans la Chartreuse

Cols : Lautaret, Luitel, Porte, Cucheron et Granier

Marqué par le retour aux équipes de marques, abandonnées depuis 1930, le Tour 1962 voyait débuter deux célèbres néophytes : Rik Van Looy à la tête de sa "Garde Rouge" Flandria-Faëma et Raymond Poulidor, à la tête de l'équipe violine Mercier-BP, dirigée par Antonin Magne. Après avoir dynamité le peloton pendant les dix premières étapes, mais sans en remporter aucune, Van Looy était victime d'une lourde chute au cours de la 11ème étape Bayonne-Pau, qui le contraignit à l'abandon. Quant à Raymond Poulidor, il avait abordé le Tour de manière plus discrète : s'étant fracturé l'auriculaire gauche lors d'une chute à l'entraînement quatre jours avant le départ, c'est nanti d'un plâtre lui enserrant le poignet qu'il était parti de Nancy. Un départ discret puisque son handicap lui avait valu de perdre, dès la première étape, 8'11" sur le peloton des favoris.

Le retard pris le premier jour et le handicap de Poulidor allaient lui permettre une certaine liberté d'action, alors même que sa blessure guérissait et qu'il était débarrassé de son plâtre. Au soir de la 18ème étape, à Briançon, Poulidor pointait à la 9ème place, à 9'59" du maillot jaune Joseph Planckaert. Antonin Magne adjurait Poulidor de terminer ce tour, non par le prix du "meilleur des éclopés", mais par un exploit. La 19ème étape passant par la Charteuse identique à celle remportée en 1958 par Charly Gaul, allait permettre à Poulidor de réaliser cet exploit. C'est dans la descente du Luitel que Poulidor se détachait et rejoignait dans la montée de Porte d'abord Anglade, puis Campillo et Beuffeuil. Déchaîné, Poulidor arriva en tête au sommet de Porte 1' avant Anglade. Au sommet du Cucheron, Poulidor, toujours seul en tête, devançait Bahamontes (1'05"), Anglade (1'40") et le peloton Planckaert-Anquetil de 2'40". Ne faiblissant pas, Poulidor remportait l'étape à Aix-les-Bains, devançant Anglade et Bahamontes de 2'30", et un petit peloton réglé par Darrigade, de 3'16". Poulidor remontait à la 3ème place du classement général, place qu'il conservera à Paris, même s'il a été rejoint, le lendemain, par la "caravelle" Anquetil dans l'étape contre-la-montre Bourgoin-Lyon.

L'étape de la Chartreuse classait définitivement Poulidor parmi les vainqueurs potentiels du Tour et parmi les favoris pour 1963.


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126