Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
1ère victoire pour Felice Gimondi - Tour de France 196516 septembre 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

3ème étape - Roubaix-Rouen, 240 km


Felice Gimondi est radieux. Il vient de remporter sa première victoire.

Vent du sud-ouest contrariant le peloton et chaleur.

Au matin de la 3ème étape, c'est le belge Bernard Vandekerkhove qui porte le maillot jaune. Il l'a pris la veille à Roubaix à son coéquipier Rik Van Looy, en reprenant 1'19" au peloton et en gagnant l'étape, devançant ses compagnons d'échappée, Felice Gimondi et Victor Van Schil. Le début de l'étape, très rapide, est marqué par la chute de Georges Grousard. Victime d'une fracture du fémur, le valeureux maillot jaune de l'année précédente ne pourra repartir et sera le premier coureur à abandonner.

Au 80ème km, Anatole Novak et Jean-Louis Bodin s'échappent et prennent rapidement de l'avance : 2'00" au km 80, 3'00" au km 90, 10'00" au km 140. Sur la réaction du peloton, l'écart diminue : il n'est plus que de 5'00" au km 185, au moment où Julien Stevens, coéquipier du maillot jaune, se lance à leur poursuite, rejoint ensuite par Depauw et Bracke. Ces trois coureurs rejoignent Novak et Bodin au km 225. Les cinq sont ensuite repris.

A 8 km de l'arrivée, Pingeon démarre, suivi par Wright, Hernandez, Gimondi, Monty, Darrigade, Boucquet, Haast, Uriona et Bracke. Ce dernier essaie de partir seul, avant d'être contré par Gimondi qui lâche ses derniers compagnons au cours d'un sprint long dans la légère montée du boulevard de l'Yser. En 7h06'18", Gimondi précède Wright, Boucquet, Monty, Haast, Darrigade, Pingeon, Hernandez, Uriona et Bracke. Classé 11ème, Gustave Desmet remporte, 1'32" plus tard, devant Michel Grain, le sprint du peloton auquel ne participe pas Sels, blessé qui terminera 129ème et dernier de l'étape avec un retard de 10'18".

André Darrigade, qui vise le record des 25 étapes d'André Leducq est furieux à l'arrivée : il accuse un motard de la télévision de l'avoir serré de trop près alors qu'il était dans la roue de Gimondi.

C'est la première victoire de Felice Gimondi en tant que professionnel. Le vainqueur du Tour de l'Avenir 1964 avait terminé 2ème de la Flèche Wallonne et 3ème du Tour d'Italie. La presse loue ce jeune coureur qui revêt non seulement le maillot jaune, premier maillot jaune depuis Gastone Nencini, mais aussi le maillot vert, en indiquant toutefois qu'il constitue un "auxiliaire précieux pour Vittorio Adorni, dont les chances augmentent". En attendant, en deux jours, compte tenu des bonifications, Felice Gimondi aura pris 3'23" à Raymond Poulidor. L'écart entre les deux hommes à l'arrivée ne sera que de 2'40"...

         Merci à Dider Béoutis


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126