Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Amère victoire pour l'équipe de France - Tour de France 196826 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

15ème étape - Font Romeu-Albi, 250.5 km



Amère victoire pour l'équipe de France

Au lendemain d’une journée de repos et au matin de l’étape supposée de transition Font Romeu-Albi, Raymond Poulidor, leader de l’équipe de France, avait tout lieu d’être satisfait de sa position : ayant, avec 8 autres coureurs, dans l’étape pyrénéenne, distancé de 2'29" les autres favoris (Janssen, Van Springel, Aimar, Bitossi), n’étant précédé au classement général que par les modestes Vanden Berghe, Schiavon, Passuello et Pintens, Poulidor pouvait très légitimement, avant d’aborder les étapes alpestres et le contre-la montre final de 55 km, révêr de jaune.

Dès le 58ème kilomètre, Roger Pingeon, coéquipier de Poulidor dans l’équipe de France, profitait de la côte de la Chapelle pour se dégager et poursuivre une échappée solitaire victorieuse de 193 km. Malgré le vent contraire et grâce à la relative passivité du peloton, Pingeon portait son avance jusqu’à 12'50" au kilomètre 175.

A 50 km de l’arrivée, alors que l’allure du peloton se fait plus vive et qu’il se trouve en tête dans une première bordure avec Gonzalès, Stablinski et plusieurs Français, Raymond Poulidor est victime d’une chute. Un motard, gêné par une spectatrice, avait en effet touché un arbre du guidon, s’était renversé et de sa roue avait touché la roue arrière de Poulidor qui était tombé. Lourdement blessé au visage, Poulidor, attendu par ses coéquipiers, rejoint le peloton, mais ses principaux adversaires (Janssen, Van Springel, Aimar, Bitossi…) se sont détachés. Au terme d’une course poursuite au cours de laquelle Poulidor épuise ses équipiers, celui-ci réussit à ne perdre que 1'05"  sur le premier peloton. Non averti de la chute de Poulidor, Pingeon conserve une avance de 2'58" sur le premier peloton.

Amère victoire pour l’équipe de France : l’effort de Pingeon s’est traduit par un gain somme tout modeste ; Poulidor, très handicapé par sa chute, ne sait s’il pourra repartir. Pour couronner le tout, le capitaine de route de l’équipe de France, Jean Stablinski, est éliminé pour contrôle anti-dopage positif…

         Merci à Dider Béoutis


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126