Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Eddy Merckx frappe d'entrée - Tour de France 197123 septembre 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

2ème étape - Mulhouse-Strasbourg, 144 km

Col : Firstplan (km 42)
Temps ensoleillé, vent fort puis averses sur la fin.

Premier des MOLTENI à franchir la ligne d'arrivée lors du prologue qui se courait cette année par équipes, Eddy Merckx a revêtu le maillot jaune. Il l'a perdu au profit de son coéquipier Wagtmans lors d'une des trois secteurs de la 1ère étape, mais l'a retrouvé en fin de journée et se présente donc en jaune au départ de la 2ème étape Mulhouse-Strasbourg.

L'allure est assez vive jusqu'au col du Firtzplan que Joop Zoetemelk franchit en tête, devançant de 10" José-Manuel Fuente, de 15" Lucien Van Impe et Christian Raymond, et de 20" un groupe composé de Tabak, Merckx, Ocaña , Thévenet, Gosta et Toma Petterson, Delisle, Mortensen, Van Springel, Roger De Vlaeminck, Motta, Paolini et Mintjens. Christian Raymond fonce dans la descente, les 16 autres coureurs le suivent et le rejoignent à l'exception de Fuente, lâché, puis de Mintjens, victime d‘une double crevaison.

L'avance des 15 fuyards en cesse d'augmenter : 1'30" sur le peloton au km 70, 2'00" au km 90 malgré une réaction d'Aimar, 3'50" au km 107, 6'30" au km 123, 9'30" à Strasbourg !

Sur la piste en cendrée, Merckx prend tous les risques pour devancer d'un quart de roue Roger De Vlaeminck. Van Springel, qui a lancé le sprint pour Merckx termine 3ème, suivi de Zoetemelk, Motta, Tabak, Paolini, Raymond, Gosta Petterson, Ocaña, Mortensen, Toma Petterson, Thévenet, Van Impe et Delisle, classé 15ème . Charly Grosskost, le régional de l'étape, qui s'était dégagé au km 130 termine 16ème à 8'05", tandis que Wagtmans, classé 17ème, remporte, avec un retard de 9'27", le sprint du peloton dans lequel figurent notamment Joaquim Agostinho, Ferdinand Bracke, Lucien Aimar, Cyrille Guimard, Rolf Wolfshohl… Classés 129ème et 130ème, l'Italien Zini et l'ancien champion du monde amateur Jacques Botherel inaugurent la liste des éliminés. Zoetemelk est en tête du classement de la montagne, tandis que Roger De Vlaeminck prend le maillot vert à Gerben Karstens.

L'échappé de Strasbourg aura constitué la "clé d'entrée" de ce Tour 1971 si fertile en exploits et rebondissements. Elle aura permis de fixer les hiérarchies dans les équipes. Jean Stablinski déclare que Lucien Aimar devra se mettre au service de Van Impe, tandis que Ferdinand Bracke, le vainqueur du Tour d'Espagne, rentre dans le rang au profit de Thévenet.

A l'arrivée du Tour, on aura remarqué que les trois premiers, Merckx, Zoetemelk, Van Impe ainsi que le 6ème Mortensen, et aussi Ocaña faisaient partie de l'échappée de Strasbourg.

         Merci à Didier Béoutis.


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126