Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Luis Ocaña sur les pavés de Querenaing - Tour de France 197319 novembre 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

3ème étape - Roubaix-Reims, 231 km


Luis Ocaña surprend ses rivaux sur les pavés de Querenaing !

- Etape vallonnée avec des secteurs pavés dont celui de Querenaing
- Forte chaleur

Au matin de la 3ème étape, c'est le Belge Herman Van Springel qui porte le maillot jaune, mais les écarts entre les grands favoris ne sont encore que ceux du prologue contre-la-montre. Dans une forte rampe de mauvais pavés, après Querenaing, au km 66, Moneyron se détache. Il est d'abord rejoint par Schleck, De Geest et Guimard, puis par la tête du peloton comprenant Ocana, Catieau, Sylvain Vasseur, Mortensen, Hoban, Mourioux, Van Roosbroeck, Delépine et Zurano. Derrière, le peloton éclate : un premier groupe comprenant notamment Van Springel, Zoetemelk, Van Impe, Godefroot et Poulidor est à 40", alors que le gros de la troupe, avec Fuente, Verbeeck et Ovion pointe à 1'20"

L'écart grandit, malgré la jonction des deux groupes de chasse : 1'10" au km 102, 2'30" au ravitaillement de Guise (km 117). Ocana et ses 4 équipiers Schleck, Catieau, Vasseur, Mortensen assurent un train très soutenu, tandis que les "Mercier" (Guimard, Delépine, Mourioux) et les deux coéquipiers "Rokado" du maillot jaune (de Geest, Van Roosbroeck) "filent le train". L'avance passe à 5'50" à Laon (km 159).

Sur l'impulsion de Zoetemelk, Thévenet, Van Springel, la chasse s'organise : l'écart tombe à 5'15" au km 166 et à 5'00" au km 188 où 13 hommes dont Van Impe, Poulidor, Thévenet, Van Springel, Verbeeck, Zoetemelk se détachent du peloton. Au km 195, l'écart est passé à 4'10" sur les 13 poursuivants, 5'10" sur un groupe intermédiaire comprenant Aimar et Ovion, et à 6'20" sur le reste du peloton où figure José-Manuel Fuente et ses équipiers du groupe Kas.

A 10 km du vélodrome de Reims, l'écart est de 3'00" entre les groupes Ocana et Poulidor. C'est Cyrille Guimard qui remporte l'étape, règlant au sprint Van Roosbroeck, Mourioux, Delépine, Zurano, De Geest, Mortensen, Ocana et Catieau. Le groupe Zoetemelk-Van Springel, Thévenet-Poulidor-Van Impe accuse un retard de 2'34", celui d'Ovion et Aimar de 5'17", celui de Fuente et Hézard de 7'17". Le 126ème et dernier, le Belge Noëls, qui sera éliminé, arrive avec un retard de 49'11" sur Guimard tandis que l'on relève 4 abandons.

C'est José Catieau, équipier chez Bic de Luis Ocana, qui prend le maillot jaune, mais ce dernier a réussi la bonne opération du jour qu'il avait préméditée. Jacques Goddet intitule son éditorial de l'Equipe "la chevauchée héroïque". Si Ocana a pu distancer ses rivaux et notamment le grimpeur José Manuel Fuente, il n'est pas complètement à l'abri, compte tenu des nombreux cols de ce Tour très montagneux.

         Merci à Didier Béoutis


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126