Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
La défaillance d'Eddy Merckx26 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

15ème étape - Nice - Pra-Loup - 217,5 km



L'incroyable se produit...

Cols : Saint Martin, Couillole, Champs, Allos et la montée sur Pra-Loup.

Des millions de téléspectateurs eurent le privilège de suivre la magistrale plongée d'Eddy Merckx dans la descente du col d'Allos. Une telle séquence constitua une immense réussite pour les équipes techniques de l'Eurovision.

Le Belge prit tant de risques, que les voitures de presse durent se ranger précipitamment pour lui laisser la passage. Mais soudain, Eddy resta littéralement "planté" au moment d'attaquer la dernière, et très dure, ascension vers Pra-Loup. L'Italien Felice Gimondi déborda Eddy Merckx et l'on crut à sa victoire, lorsque Bernard Thévenet, surgissant de l'arrière avec Raymond Delisle qui l'avait accompagné après une crevaison du leader des "Peugeot-BP", s'en alla seul et remonta Lucien Van Impe, puis Joop Zoetemelk. Brusquement, il aperçut Eddy Merckx dans un virage. Il arriva sur le "Cannibale" qui baissait la tête, luttant contre la défaillance qui l'assomait. Instant pathétique que celui où Bernard Thévenet arriva tout près, puis bondit à la droite du champion Brabançon... "Vas-y Bernard" cria Maurice De Muer, son directeur sportif "il coince, il est cuit..."

Combien de fois Eddy Merckx avait-il laissé sur place un adversaire décontenancé ? Cette fois, il connut l'amère déception d'être remonté à son tour par un Bernard Thévenet qui n'osa pas le regarder, et qui, sur sa lancée, sprinta pour déborder Felice Gimondi, un peu plus haut... C'était fini ! Pour la première fois, le coureur Bourguignon allait gagner le Tour de France tant il est vrai que le verdict de cette folle étape fut décisif...


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126