Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Naissance d'un champion - Tour de France 199716 septembre 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

10° étape - Luchon-Arcalis



Jan Ullrich s'envole vers Andorre-Arcalis

10° étape - 252,5 kilomètres

Cols
: Portet d'Aspet, Port, Port d'Envalira, Ordino et la montée d'Andorre-Arcalis

Après sa 2° place dans le Tour de France 1996, on le devinait. L'Allemand Jan Ullrich, 23 ans, est un grand champion. Il est rentré dans l'histoire du cyclisme par la grande porte en remportant cette 10° étape du Tour de France 1997.

Et quelle étape ! Plus de 252 km, 6 cols et une montée finale de 32 kilomètres ! Depuis 2 jours, pour protéger son leader Bjarne Riis, Jan Ullrich s"est contenté de contrôler Marco Pantani et Richard Virenque. Mais les faiblesses de Bjarne Riis laissent la champ libre à Jan Ullrich. Alors, à 10 kilomètres du sommet d'Arcalis, il décide de jouer sa carte personnelle. Quelle démonstration ! On pense que la passation de pouvoir vient d'avoir lieu.

Seul Richard Virenque, en grande forme, peut suivre le natif de Rostock. Après avoir répondu une première fois à un démarrage de Jan Ullrich, il ne peut rien faire sur la deuxième attaque de l'Allemand. Le train imposé par Jan Ullrich est phénoménal et les écarts se creusent rapidement. Jan Ullrich rejoint tout d'abord le Français Cédric Vasseur, qui s'était échappé afin de savourer ses derniers instants avec le maillot jaune, puis, Jean-Philippe Dojwa, alors en tête de l'étape.

Sans donner l'impression de forcer, l'Allemand dira plus tard : "J'ai roulé à ma main, au train... A un moment, je me suis retourné, je n'ai vu personne, alors j'ai continué". A l'arrivée, Richard Virenque et Marco Pantani sont à plus d'une minute. Après l'analyse de la course, Richard Virenque avouera : "J'espère qu'il ne va pas remporter 5 Tours de France !". Bernard Hinault, quant à lui, voit Jan Ullrich parti pour dominer le Tour de France pendant 7 ou 8 ans. Série en cours...


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126