Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
1989 : Cécile Odin gagne le Tour de l'Aude le dernier jour26 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

Suite de la rétro consacrée à la saison 1989. Depuis 1988, le cyclisme féminin vit une mini-révolution avec l'équipe Euromarché montée par Jeannie Longo. Parmi les équipières, Cécile Odin fait figure de lieutenant. Un lieutenant très doué qui gagne le Tour de l'Aude en mai 1989.

Par Dominique Turgis

En 1989, Cécile Odin appartient à l'équipe Euromarché. Oui, une équipe de marque dans le cyclisme féminin, ça existe déjà. La réussite et la popularité de Jeannie Longo ont attiré les subsides de la chaîne d'hypermarchés en 1988. Le maillot est jaune avec des rayures oranges, le cuissard est bleu nuit. Outre Jeannie Longo et Cécile Odin, le groupe sportif accueille Heidi Iratçabal et Annie Rebière. L'équipe s'arrêtera fin 1989 avec la première retraite de Jeannie Longo.

DU VÉLO A PLEIN TEMPS
"Nous étions considérées comme des pros" se souvient Cécile Odin. "Nous avions un budget qui nous permettait de faire du vélo à plein temps". Un luxe que les groupes sportifs d'aujourd'hui ne peuvent pas offrir à leurs filles. "Nous avons fait des stages, en montagne par exemple, que nous n'aurions jamais faits avec l'équipe de France. Nous n'avons manqué de rien". Dans le sillage du Tour de France féminin créé en 1984, le cyclisme féminin est en plein boum. Les épreuves internationales fleurissent en France et à l'étranger. Le Tour de la Drôme, les Trois Jours de Vendée, le Tour du Finistère (devenu de Bretagne) attirent les sélections étrangères et de multiples comités régionaux. "Ce calendrier fourni en début de saison m'a mise en forme au départ du Tour de l'Aude". Le 4 mai, le Tour de l'Aude, féminisé depuis 1985, s'élance sous la chaleur mais sans Longo, ni Canins. Deux équipes de France sont au départ : Les "A", maillot bleu, menée par Cécile Odin et les "B", maillot rouge avec Valérie Simonnet. Deux équipes sur le papier mais une union sacrée sur la route. "On se tirait la bourre intelligemment entre nous. On ne se tirait pas dans les pattes. Nous étions toutes copines" se souvient Cécile Odin. Elle se rappelle aussi "qu'il y avait énormément d'équipes. Les budgets des équipes nationales étaient importants pour les filles à l'époque. Aujourd'hui, les organisateurs des courses féminines ont du mal à attirer du monde". En 1989, on vient du monde entier pour courir le Tour de l'Aude, une épreuve déjà cotée sur le plan international. Le Canada, l'URSS, la RDA, la RFA, mais aussi Cuba et la Hongrie sont au départ. Le cyclisme féminin a toute de suite attirée des nations de tous les continents. Les Chinoises et les Colombiennes sont déjà venue sur le Tour de France.

LA PRESSION SUR VALERIE SIMONNET
Dès la première étape en ligne, montagneuse, Cécile Odin marque des points. Elle se retrouve à l'avant avec Valérie Simonnet, Nadejda Kibardina la Soviétique et Judy Latosky, une Canadienne. Valérie Simonnet, la plus rapide, gagne l'étape, endosse le maillot jaune. Cécile Odin est en embuscade mais, on l'a vu, pas de coups tordus entre les deux équipes de France. Ce jour-là, Sara Neil, la Canadienne, respecte elle aussi la course d'équipe et perd 1'26" sur les premières. Elle sera à l'attaque sur les étapes suivantes. La veille de l'arrivée, se dressent les derniers cols du Tour de l'Aude. Cécile Odin a encore 3" de retard sur sa compatriote. La Picarde se glisse dans une contre-attaque avec Neil et Kibardina notamment. Valérie Simonnet ne prend pas les roues et prend des risques dans les descentes pour recoller. Elle chute dans un virage. Son Tour est fini. Cécile Odin remporte le Tour de l'Aude. "Sur le coup, on se dit le Maillot Jaune est tombé mais on fonce. C'est dégueulasse mais c'est la course" reconnaît Cécile Odin. "Valérie Simonnet a eu la pression pendant toute l'épreuve. Cette pression a provoqué sa chute. Récupérer le maillot le plus tard possible m'a bien arrangée. Je n'étais pas habituée à contrôler".

SURPRISE PAR L'ARRÊT DU TOUR
Après le Tour de l'Aude, Cécile Odin va retrouver sa chef de file sous le maillot d'Euromarché ou de l'équipe de France. "Je crois que Jeannie n'a jamais vécu ce qu'elle a vécu avec nous à cette époque. C'était le capitaine et nous, on exécutait. On s'y retrouvait. Je n'ai pas souffert de cette situation. C'est mon tempérament". Sur le Tour de France, Patrice Ciprelli, le mari de Jeannie Longo, dirige l'équipe de France. Une situation pas évidente à supporter pour les équipières. "Quand on est jeune, comme c'était mon cas, c'est plus facile à vivre que quand on a la trentaine". L'année précédente, d'autres n'ont pas supporté comme Dominique Damiani ou Virginie Lafargue. Ce Tour de France féminin 1989 sera le dernier. Quand elle le dispute, Cécile Odin n'est pas au courant. "J'étais très surprise quand j'ai appris l'arrêt du Tour. Pendant quatre ans, c'était unique ! Pour tous ceux qui l'ont vécu, le Tour, c'était quelque chose. Tous ceux qui suivent un peu le vélo féminin le regrettent. Si ça repart, je foncerai à fond dedans".

Photo : Le maillot jaune pour Cécile Odin et un petit vélo pour faire joujou - Crédit : DR


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126