Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Stephen Roche : Je suis le favori27 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

Tour de France 1987 : "Je suis le favori"

20 ans après sa formidable année 1987, Stephen Roche nous fait revivre sa saison. Après un Tour d’Italie victorieux, l’Irlandais de la Carrera s’apprête à prendre le départ du Tour de France dans la peau du favori.

Propos recueillis par Antoine Riche

Entre le Giro et le Tour, Roche ne court pas : "Volontairement, je ne souhaite pas courir entre le Giro et le Tour. J'ai beaucoup subi sur le Tour d'Italie avec la presse ou les problèmes internes dans l'équipe. Je souhaite ne pas courir pour recharger les batteries, notamment au niveau du moral. Je me dis que même si je ne suis pas à 100% physiquement, je serai bien mentalement. J'ai choisi de m'entraîner dans mon coin, en région parisienne, en roulant notamment derrière moto. Je suis seul, mon équipe étant engagée sur d'autres courses et ils me font confiance pour arriver au départ du Tour dans les meilleures conditions possibles. L'entraînement ne remplace pas la course mais au moins je n'ai pas de pression sur moi."

FAVORI DU TOUR

"Je suis présenté comme le favori au départ du Tour et cela me donne une petite pression. Cependant, ma victoire au Giro m'a fait du bien. J'aborde le Tour en me disant que sur les 200 coureurs au départ, il y en a 199 qui n'ont pas gagné le Giro cette année. Je suis relativement tranquille puisque j'ai rempli mon contrat pour 1987, que je gagne ou perde le Tour de France. Cependant, mon esprit sportif et gagnant me dit que je peux gagner le Tour. Il faut que j'utilise au mieux cette situation. Quand une échappée partira, je jouerai souvent sur le fait que ce n'est pas forcément à moi de rouler puisque ma saison était dores et déjà réussie. J'ai souvent tourné à mon avantage ce genre de situation.
Cela me permettra de rester tranquille dans des situations délicates. Si je n'avais pas gagné le Giro, j'aurai été obligé de me dévoiler.
"

UN TOUR PARTICULIER

"Le départ de Berlin est un grand événement par sa situation politique [en 1987, Berlin Ouest est une enclave au milieu de la RDA]. Ensuite le départ du Tour de France hors de France est un événement. De plus c'est un Tour de France particulier. On part un mercredi, il y a 26 jours de course et c'est un des Tours les plus long des dernières années. Il y a beaucoup de choses qui rendent ce Tour exceptionnel en dehors du départ de Berlin."


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126