Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Dura lex sed lex...27 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris

DURA LEX SED LEX...

Crée en 1913 pour montrer l'avantage de la démultiplication, le Critérium de la Polymultipliée, disputé à Chanteloup-les-Vignes, était devenu au fil des années le lieu de rencontre des coureurs et des cyclotouristes, celui aussi des amoureux des beaux vélos d'artisans du cycle ou amateurs passionnés. Ils étaient encore plusieurs dizaines de milliers le dimanche 20 avril 1947 à venir applaudir les hommes et les machines. Mais, non contente d'être ce partage de tous les cyclismes, la "Poly" avait aussi gardé un règlement désuet qui privilégiait la fiabilité de l'outil sur la débrouillardise des hommes.
C'est ainsi qu'il était interdit de changer de machine, mais également de roue lors des différentes épreuves. Et, pour avoir voulu être plus malin que les autres, en empruntant la roue d'un cyclotouriste lors d'une crevaison au lieu de réparer lui-même comme les copains (R. Billet, Brunner, Robert Chapatte, Jean De Gribaldy, Jean-Marie Goasmat, Georges Martin, Jean Robic, Amédée Rolland, Roger Rondeaux avaient subi avant lui les affres de la crevaison), Fermo Camellini se retrouva mis hors course d'une épreuve où il était manifestement le plus fort. La preuve, lâché après sa crevaison et alors que Gaston Rousseau, Pierre Brambilla, Antonin Rolland et Jean Blanc faisaient le forcing devant, il revint sur eux pour les lâcher et terminer seul brillamment avec 1'25" d'avance.
Mais à l'arrivée, Romain Bellenger, directeur sportif des cycles Métropole qui équipaient le second le Clermontois Jean Blanc, demanda que le règlement soit appliqué. Et il le fut !

D'où le classement suivant :
1. Jean BLANC en 4h50'
2. Georges Martin à 25"
3. Gaston Rousseau à 33"
4. Antonin Rolland à 2'37"
5. Pierre Brambilla à 3'30"
6. Roger Rondeaux à 4'43"
7. André Brulé à 7'16"
8. Alfred Macorig
9. R. Billet à 9'02"
10. Manuel Huguet à 10'35"
11. Paul Pothée à 11'00"
12. Jo Neri à 11'57"
13. Léo Amberg à 12'42"
14. Serge Berselli à 16'32"

Avouez qu'à l'heure où les routes sont devenues des boulevards, où les boyaux ou pneus sont plus fiables, où les coureurs sont dépannés et attendus dans la seconde qu'on apprécierait, une fois dans l'année, d'avoir une compétition au règlement aussi rigoureux. Quand le permis de conduire automobile va désormais demander des connaissances de mécanique à ses postulants, avouez qu'on aimerait voir nos cyclistes de métier réparer eux-mêmes après une crevaison. La légende se nourrit aussi de ses aléas.

Frédéric Girard.


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/02/2013 à 19:06

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126