Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Les dernières infos...26 juin 2019  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2019

     Classement UCI

     Calendrier 2019

     Coupe France 2019

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

L'actualité

Ajouter aux favoris




 

Bernard Draux est décédé

Jean-Louis Bodin est décédé

Décès de Remig Stumpf

Décès de Julien Plovie

Patrick Sercu est décédé

Ludo Loos est décédé

Décès de Gert Frank

Cees Haast est décédé

Remo Tamagni est décédé




12 juin 2019

Bernard Draux est décédé hier des suites d'un infarctus à l'hôpital de Gosselies. "Depuis trois ans, je le côtoyais, tous les week-end, dans les courses pour amateurs-masters dont il aidait son fils Ludovic dans l'organisation. On était devenu des amis." Il n'avait que 68 ans (né le 11 mai 1951 à Biesme-sous-Thuin).
A son palmarès, on le retrouve vainqueur chez les amateurs à Acoz et à Kemmel en 1972, à Uccle et à Spy en 1973, Hulste-Ingelmunster 1974, Wezembeek-Oppem 1974 et une étape du Circuit Franco-Belge 1974. Chez les professionnels, il compte quelques belles victoires comme :
- Wolvertem 1974
- Humbeek 1974
- Rebecq-Rognon en 1975
- Sint-Kwintens-Lennik 1975

Merci à notre ami Guy Crasset



3 juin 2019

Le p'tit Bodin est mort...
Ce pétillant coursier charentais, né le 23 novembre 1943 à Château-d'Oléron, reste un des fleurons de notre cyclisme national. Professionnel de 1965 à 1970, tout en respectant son statut de coéquipier intègre à Raymond Poulidor, il réussit malgré toutes ses servitudes, à tirer parti de ses rares moments de liberté, pour cueillir quelques belles victoires dans la reine des catégories. Labellisé par toutes les Charentes "Le p'tit Bodin" (1.68 m pour 63 kg) il possédait au fond de son mental, ce brin d'ambition personnelle, qui fait toute la différence entre un coureur reconnu et un anonyme. D'allure tonique sur son vélo, il était un excellent rouleur vif au sprint, dans le peloton et auprès du public il passait pour un coureur "champagne". Sa carrière pro (1965 à 1970 inclus) sera associée à celle de son voisin Pierre Beuffeuil avec qui il s'entendait comme larrons en foire. Durant ses deux dernières saisons en amateur (1963-1964) passées au club parisien de Fontenay-sous-Bois sportif, il côtoiera le niveau international, disputant : le Tour du Maroc (6e), Paris-Ezy (5e), Paris - La-Ferté-Bernard (5e), Paris-Vailly (9e), la Route de France (30e). Comme professionnel il disputera 4 Tours de France (33e en 1965, abandon 16e étape en 1966, 59e en 1968, 62e en 1969). Il retirera néanmoins de très belles satisfactions de cette époque, telle, cette fameuse classique nationale "les Boucles de la Seine" où pour s'imposer, grâce à son légendaire sens de la course, il file sous le nez des redoutables sprinters Paul Lemetayer et André Darrigade. Des échecs le marquèrent, comme cette 7e place dans l'Amstel Gold Race où il arrive pour la gagne, ou ce Paris-Nice 1968 qu'il pouvait remporter si, il n'avait pas été livré à lui-même, dans son équipe fantôme "Frimatic-De Gribaldy". A Nice, il ne s'était trouvé que Rolf Wolfshohl et Ferdinand Bracke pour le devancer, alors que suivaient derrière lui, Jan Janssen, Lucien Aimar, Jacques Anquetil et Raymond Poulidor. Tout ça pour démontrer que le "p'tit Bodin", se trouvait nanti d'une grosse pointure. Par la suite, il se laissera aller à une certaine facilité, en privilégiant les grands criteriums pros bien rémunérés où il excellait. Quand il met un terme à sa carrière cycliste fin 1970, il reprendra à son compte, son métier d'ostréiculteur. L'on pouvait le rencontrer à son étal, le dimanche matin dans les villages de Chalais ou Coutras. Remballant la panoplie de sa belle jeunesse, après deux années de retraite cycliste, il reprendra tout en discrétion, une licence en 1973. Il a encore de beaux restes, il retrouve la victoire à La-Pointe-du-Chapus et fait 3 à Dun-le-Palestel, ce furent ses dernières apparitions sur un vélo. En manque de réelle motivation, il n'insistera pas au-delà de ce retour. Au fond Jean-Louis, ne s'est peut-être jamais délivré, des rêves volés. Durant sa carrière, mis à part ses 2 saisons Parisiennes, Jean-Louis ne connut qu'un seul club : la pédale cycliste Oléronaise. Il porta les couleurs Peugeot et Merlin-Huret en amateur, Mercier (1965 à 1967), Frimatic-De Gribaldy (1968 à 1970) en professionnel. Ses plus grands succès sont : Champion du Poitou sur route amateur en 1962, 1e des G.P de : Fontenay-sous-Bois, Saint-Georges-de-Didonne en 1963, Puteaux, Corme-l'Ecluse en 1964, Auzance et Allassac en 1965, Boucles de la Seine et Lagorce-Laguirande en 1966, Boucles du bas-Limousin en 1967, Valence-sur-Baïse 1968, Callac et Bothsorel en 1969. Il décrocha 15 victoires chez les pros et d'innombrables, places d'honneurs derrière les plus grands de l'époque. Alors qu'il vient, de tirer sa révérence dans l'anonymat, il nous laisse le souvenir ému, d'un pétillant coursier champagne, qui sans le vouloirà fait sonner l'heure des larmes.
Gérard Descoubès
PS : voir palmarès complet sur le Tome 2 de "Patrimoine Cycliste du Grand Sud-Ouest"



15 mai 2019



L'ancien cycliste professionnel Remig Stump est décédé à l'âge de 53 ans dans un tragique accident, qui n'a pas été expliqué en détail, par son épouse Mirjam. Dans les années quatre-vingt, Stumpf était l'un des cyclistes allemands les plus titrés et était, entre autres, à trois reprises Champion d'Allemagne. En 1986, il gagne (chez les amateurs), le Tour de Cologne, le Tour de Düren et le Circuit de Berlin. Au Tour de Suisse en 1987, Stumpf remporta la cinquième étape. En 1987 et 1988, il remporte le Tour international Ernst Sachs. En 1987, il participa à la Course pour la Paix et remporta la 13ème étape. En 1988, Remig Stumpf a participé à la course sur route et au contre-la-montre par équipe aux Jeux Olympiques de Séoul.
Puis il passe professionnel. En 1991 et 1992, il participa au Tour de France, mais il abandonnera à chaque fois. Il a également couru des courses de 6 jours et a remporté deux victoires à Cologne, en 1992 avec Bruno Holweger et en 1993 avec Urs Freuler. A 28 ans, il termine sa carrière. Il était né le 25 mars 1966 à Schweinfurt.
Source : rad-net.de
Merci à Dominique Turgis



23 avril 2019

La triste nouvelle de la mort de Julien Plovie nous est parvenue. Il était né le 6 septembre 1927. Il avait été Champion de Belgique des débutants en 1945 en devançant Raymond Van Avondt et André De Bondt. En 1947, il remportait une course pour amateurs à Bellegem. Il est également le vainqueur du Circuit Schelde-Dender-Leie en 1949 et à Heist-aan-Zee en 1950. En 1951, Plovie a également remporté une belle épreuve à Ruiselede. Un an plus tard, il terminait à la troisième place du Championnat des Flandres à Koolskamp.
Après sa carrière de cycliste, Plovie a continué à faire du vélo et à tout suivre à la télévision. Il aimait aussi voyager. Par exemple, il s'est rendu plusieurs fois en Australie avec sa fille, a fait du vélo à l'étranger et a fait du ski presque tous les hivers. Julien Plovie est décédé le mardi 16 avril. Les funérailles auront lieu le mercredi 24 avril à 10 heures à l'Aula van Timmermans de Loppem.
Source : Museum van de Wielersport



19 avril 2019



L'ancien coureur cycliste Patrick Sercu est décédé à l'âge de 74 ans, a annoncé vendredi son fils, Christophe Sercu. Coureur professionnel de 1965 à 1983, Patrick Sercu vainqueur de 88 course de 6 Jours, a été champion olympique du kilomètre aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 et champion du monde de vitesse en 1967 et 1969. Sur la route, Patrick Sercu a remporté 13 étapes du Tour d'Italie et 6 étapes du Tour de France. Il avait aussi ramené le maillot vert du Tour 1974.
Il était né le 27 juin 1944 à Roulers.
Source : La DH



3 mars 2019

L'ancien coureur Belge Ludo Loos est décédé à Brasschaat (Anvers) le vendredi 1er mars des suites d'une longue maladie. Né le 13 janvier 1955 à Essen, il est professionnel de 1976 à 1985, une lourde chute au Tour d'Espagne mettant prématurément un terme à sa carrière. Il obtient la plus belle victoire de sa carrière à l'occasion du Tour de France 1980 (achevé en 18ème position), lorsqu'il s'impose dans une étape alpestre dont l'arrivée est jugée au sommet de Prapoutel-les Sept Laux.
Merci à Joël Godaert



20 janvier 2019



Le coureur danois Gert Frank était né le 15 mars 1956. Il est décédé hier, 19 janvier 2019 à l'âge de 62 ans. Il était l'un des meilleurs pistard danois de l'époque, et un formidable coureur des six-jours avec 20 victoires sur 141 courses disputées dans la domination de Patrick Sercu et Danny Clark notamment. A l'âge de 20 ans, il participait aux Jeux Olympiques de Montreal en gagnant la médaille de bronze dans le 100 km par équipes sur route. Il fut trois fois Champion d'Europe en américaine : 1981 et 1983 avec Hans-Henrik Ørsted (Dan) et en 1983 avec René Pijnen (Hol). Il fut aussi Champion d'Europe d'Omnium 1982 et derrière derny en 1983. Il a été professionnel de 1976 à 1987.
Merci à Henrik Elmgreen.



19 janvier 2019



Cees HAAST était né le 22 décembre 1938 à Rijsbergen. Il est décédé hier, 18 janvier 2019 à Rucphen. Il portera les couleurs des équipes BREDA-BIER, TELEVIZIER, BIC et WILLEM II-GAZELLE. A son palmarès, on peut noter sa victoire au Tour du Saint-Laurent en 1963, des victoires sur le Tour de France, la Vuelta a España, au Tour du Luxembourg.
Retrouvez l'essentiel de son palmarès ici.



4 janvier 2019

Tamagni Remo, nato a Lodi il 2.4.1934, ciclista professionista italiano per 2 anni (Legnano 1959 e 1960, zero vittorie da professionista ) è morto a Lodi il 30.12.2018. Straordinario velocista tra i dilettanti : 75 vittorie per il Cral Alfa Romeo Milano, per il GS Baracchi Bergamo, per l'U.C. Cremasca, con le quali firma le l'albo d'oro delle più grandi classiche : tra queste la Milano-Tortona 1956, la Coppa Caivano (premondiale 1958), il G.P Liberazione-Mondiale di Primavera a Roma 1958, indossa la maglia azzurra nella Varsavia-Berlino-Praga a tappe-Corsa della Pace 1958. All'esordio tra i professionisti nel 1958 è selezionato per il Mondiale di Zandvoort (1° André Darrigade), ma rimasto riserva in patria. Fu una delusione tale che alla fine dell'anno dopo, 1959, abbandonò.
Giuseppe Pratissoli, giornalista pubblicista n° 59838, in pensione, collaboratore del quotidiano locale Il Cittadino di Lodi e corrispondente per il ciclismo di : federciclismo news, il giornale ufficiale online della FCI.



Fichier mis à jour le : 12/06/2019 à 11:38

   Dernières news

Toutes les infos


Nord-Pas de Calais


Vélodrome couvert de Roubaix



 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2019 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126