Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Palmarès de Louison Bobet (Fra)17 octobre 2018  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès adhérents

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Coll. P. Weecxsteen

Coups de Pédales

Téléchargements

Liste adhérents

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2018

     Classement UCI

     Calendrier 2018

     Coupe France 2018

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

L'Association

Forum

Liens cyclistes

L'actualité

Ajouter aux favoris



Louison BOBET
né le 12 mars 1925 à Saint-Méen-le-Grand
décédé le 13 mars 1983 à Biarritz

1938
2ème du Prix de Parson (non licencié)

1942
1er du Prix de Montauban-de-Bretagne (non licencié)

1943
1er du Circuit de Loudéac

1946 - amateur
Champion de France
1er du Prix de Carnac
2ème du G.P de Lochrist
3ème du G.P de la Renaissance à Rennes
4ème du Championnat de Bretagne à Plounéventer
7ème de Rennes-Cancale (Course à la Mer)
10ème du G.P de Redon
10ème de Manche-Océan
10ème de Paris-Cholet
12ème du Tour de l'Ouest
19ème de Cancale-Rennes (Course à la Mer)

1947
1er du Circuit des Boucles de la Seine
1er de la 2ème épreuve de la Course à la Mer
1er du Tour du Finistère
1er du G.P de Saint-Méen-le-Grand
1er du Prix Argental à Dinan le 17 août
1er de la 1ère étape du Circuit du Finistère
1er de l'américaine de Vannes avec Jean Bobet
1er de la poursuite à deux à Vannes avec Jean Bobet
- devant Cogan-Robic et Tassin-Le Strat
5ème du Championnat de France
7ème du Circuit des 6 Provinces
7ème du Tour de l'Ouest
- 3ème de la 6ème étape
Abandon au Tour de France (9ème étape)

1948
1er du G.P de L'Equipe (contre-la-montre avec Dupuy et Mahé)
2ème à Nantes
2ème à Pleurtuit
2ème à Quillan
3ème à Redon
4ème du Tour de France
- 1er de la 6ème étape
- 1er de la 12ème étape
- 2ème de la 2ème étape
- 3ème de la 7ème étape
- 6ème de la 14ème étape
- 7ème de la 3ème étape
- 8ème de la 17ème étape
4ème du Circuit des Boucles de la Seine
4ème du Trophée d'Alger
5ème de Dijon-Lyon
6ème du G.P des Alliés
7ème du G.P de Suisse (contre-la-montre)
7ème du Championnat de France
12ème du Giro di Lombardia
12ème de Paris-Tours

1949
1er du Tour de l'Ouest
- 1er de la 3ème étape (b)
- 2ème de la 4ème étape
- 3ème de la 3ème étape (a)
1er du Circuit de l'Aulne
1er du Critérium des As
1er à Lannion
2ème du G.P de l'Echo d'Oran
2ème à Aïn-Temouchent
2ème à Saint-Méen-le-Grand
4ème de la course de côte de Lausanne
4ème à Alger
5ème du Circuit des 2 Ponts
8ème du G.P des Nations
9ème de la Flèche Wallonne
11ème du Critérium National
12ème de Paris-Roubaix
13ème du Championnat de France
14ème du G.P du Pneumatique
16ème de Paris-Tours
18ème de Milan-San Remo
Abandon au Tour de France (10ème étape)

1950
Champion de France
1er du Critérium des As
1er du G.P de Daumesnil
1er à Pleurtuit
1er àMauves-sur-Loire
1er du G.P de l'Echo d'Alger
1er à La Rochelle
1er à Aïn-Témouchent
2ème du G.P de l'Echo d'Oran
3ème du Tour de France
- 1er du G.P de la montagne
- 1er de la 18ème étape
- 2ème de la 11ème étape
- 2ème de la 16ème étape
- 3ème de la 2ème étape
- 4ème de la 8ème étape
- 5ème de la 6ème étape
- 6ème de la 20ème étape
3ème de Rome-Naples-Rome
3ème du Critérium du Libre-Poitou
5ème du Championnat du Monde
6ème de Milan-San Remo
6ème de Paris-Tours
9ème à Nantes
9ème de la course de côte du Mont Agel
12ème du Circuit des Boucles de la Seine
14ème du Tour du Piémont
15ème de Paris-Roubaix

1951
Champion de France
1er du Giro di Lombardia
1er de Milan-San Remo
1er du Critérium National
1er du G.P duLocle
1er à Pleurtuit
1er de la Ronde de Barjols
1er à Ploërmel
1er à Angers
2ème de Paris-Roubaix
2ème du Circuit de l'Indre
3ème de la Coppa Bernocchi
3ème du Critérium des As
3ème du G.P de l'Echo d'Oran
3ème à Vayrac
4ème de la Flèche Wallonne
5ème du week-end Ardennais
6ème de Rome-Naples-Rome
7ème du Giro d'Italia
- 1er du G.P de la montagne
- 1er de la 17ème étape
- 2ème de la 6ème étape
- 3ème de la 12ème étape
- 7ème de la 19ème étape
7ème de Paris-Côte d'Azur
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 4ème étape (b)
7ème de Liège-Bastogne-Liège
7ème de la Ronde d'Aix
8ème du G.P d'Alger
14ème du Championnat du Monde
20ème du Tour de France
- 1er de la 17ème étape
- 2ème de la 7ème étape
- 8ème de la 14ème étape
- 8ème de la 16ème étape
22ème de Paris-Tours
Lauréat du Challenge Sedis

1952
1er du G.P des Nations
1er du Critérium National
1er de Paris-Côte d'Azur
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 3ème étape (a)
- 1er de la 5ème étape
- 1er de la 6ème étape
- 8ème de la 1ère étape
1er à Cannes
1er à Bâle
1er auxSables-d'Olonne
1er à Maggiora
1er à Callac
2ème du G.P du Midi-Libre
2ème du Critérium des As
2ème à Redon
2ème du G.P de Daumesnil
2ème de la Ronded'Aix
2ème à Amiens
2ème à Ussel
3ème du G.P de Lugano
3ème du Circuit du Mont-Dore
4ème de Liège-Bastogne-Liège
4ème du Trophée Baracchi (avec Jean Bobet)
5ème du G.P de la Méditerranée
5ème de Paris-Tours
6ème du Tour des Flandres
6ème à Pleurtuit
7ème de Paris-Roubaix
7ème du G.P de L'Echo d'Alger
7ème à Marseille
7ème de Nantes-Angers-Nantes
8ème du Championnat du Monde
8ème du Circuit de la Vienne
8ème du G.P de l'Echo d'Oran
9ème du Giro di Lombardia
Lauréat du Challenge Sedis

1953
Vainqueur du Tour de France
- 1er de la 18ème étape
- 1er de la 20ème étape
- 2ème de la 11ème étape
- 3ème de la 13ème étape
- 5ème de la 10ème étape
1er du Critérium des As
1er à Cenon
1er du Circuit de l'Aulne
1er à Daumesnil
1er à Vayrac
1er à Bruz
1er à Redon
2ème du Challenge Desgrange-Colombo
3ème du Tour de Romandie
- 1er de la 4ème étape
3ème du Championnat de France
4ème de Paris-Roubaix
4ème du Tour des Flandres
4ème des 6 jours de Paris (avec Emile Carrara)
5ème du Critérium National
6ème de la course de côte du Mont Faron
8ème du Championnat du Monde
Abandon au Giro d'Italia
- 3ème de la 4ème étape
- 4ème de la 2ème étape
- 6ème de la 8ème étape
Lauréat du Challenge Sedis

1954
Champion du Monde
Vainqueur du Tour de France
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 18ème étape
- 1er de la 21ème étape (b)
- 2ème de la 14ème étape
- 4ème de la 11ème étape
- 4ème de la 12ème étape
- 5ème de la 17ème étape
- 9ème de la 6ème étape
- 9ème de la 7ème étape
1er du Bol d'Or des Monédières
1er à Bellegarde
1er du Critérium des As
1er à Arras
1er à Troyes
1er à Landivisiau
1er à Toulon
1er àAlger
1er à Scaër
1er à Rouen
1er du G.P d'Espéraza
1er à Daumesnil
2ème de Paris-Tours
2ème du Mont-Faron
2ème du Trophée Baracchi (avec Jacques Anquetil)
2ème du G.P des Alliés
2ème du G.P d'Europe
2ème de la Roue d'Or à Daumesnil
2ème de l'Omnium des routiers au Parc des Princes
3ème du G.P de l'Echo d'Alger
3ème du G.P du Pneumatique à Montluçon
3ème du G.P Danguillaume
4ème à Vichy
4ème de l'américaine de Corlay avec son frère Jean
5ème du Critérium du Dauphiné Libéré
- 1er de la 7ème étape
7ème à Oran
9ème du G.P de Monaco
9ème à Ganges
11ème du Critérium National
13ème de Milan-San Remo
14ème du Tour des Flandres
24ème du Championnat de France
36ème de Paris-Roubaix
Lauréat du Trophée Gentil
Lauréat du Challenge Sedis

1955
Vainqueur du Tour de France
- 1er de la 3ème étape
- 1er de la 11ème étape
- 2ème de la 1ère étape (b) (contre-la-montre par équipes)
- 2ème de la 17ème étape
- 2ème de la 18ème étape
- 3ème de la 21ème étape
- 4ème de la 8ème étape
- 5ème de la 9ème étape
- 7ème de la 22ème étape
- 9ème de la 15ème étape
1er du Tour des Flandres
1er du Critérium du Dauphiné Libéré
- 1er de la 3ème étape
- 1er de la 5ème étape
- 1er de la 6ème étape (b)
- 2ème de la 1ère étape
- 2ème de la 7ème étape
1er du Tour du Luxembourg
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 3ème étape
- 2ème de la 1ère étape (a)
- 2ème de la 1ère étape (b)
1er du G.P deSaint-Raphaël
1er du Circuit du Trégor à Plougasnou
1er à Boussac
1er du Circuit de laGrande Combe
1er de la Roue d'Or à Daumesnil
2ème du Championnat de France
2ème à Scaër
3ème de Paris-Roubaix
3ème à Cenon
3ème du G.P de L'Echo d'Oran
4ème du Critérium National
4ème du Critérium des As
6ème à Monthléry
6ème du G.P d'Esperaza
6ème à Bellegarde
8ème à Daumesnil
8ème de la Ronde d'Aix
9ème à Alger
11ème du Giro di Lombardia
11ème de Milan-San Remo
22ème du G.P de Monaco
22ème de Paris-Tours
Lauréat du Challenge Sedis
Abandon à Paris-Nice (5ème étape)
- 1er de la 3ème étape
- 4ème de la 1ère étape

1956
1er de Paris-Roubaix
1er du Circuit du Mont-Blanc
1er à Charlieu
1er à Fréjus
1er à Sazeray
1er à Barsac
1er à Liège
2ème du Circuit des Boucles de la Seine
2ème de Marseille-Nice
2ème à Moulins-Engilbert
2ème de Paris-Vimoutiers
2ème à Alès
3ème de Paris-Tours
3ème du Championnat de France
4ème du Critérium National
5ème du Critérium des As
5ème à Saint-Galmier
5ème à Bellegarde
7ème du Giro di Lombardia
7ème du Circuit des Essarts
8ème du Championnat du Monde
9ème de la course de côte du Mont-Faron
13ème à Daumesnil
20ème du Tour de Campanie

1957
1er de Gênes-Nice
1er à Decize
1er à La Châtre
1er à Brive
1er à Charleroi
1er à Sallanches
2ème du Championnat du Monde
2ème du Giro d'Italia
- 1er de la 15ème étape
- 3ème de la 18ème étape
- 3ème de la 19ème étape
- 4ème de la 2ème étape
- 4ème de la 10ème étape
- 5ème de la 12ème étape
- 7ème de la 13ème étape
- 9ème de la 1ère étape
2ème de Paris-Tours
2ème du Critérium National
2ème du G.P de Monaco
2ème à Nice
2ème du Trophée Constant Ockers
2ème du Bol d'Or des Monédières
2ème de la Roue d'Or (avec Jean Bobet)
2ème des 6 jours de Paris (avec Georges Senfftleben et Dominique Forlini)
3ème du Critérium des As
3ème du week-end Ardennais
3ème à Château-Chinon
3ème à Cenon
4ème du Circuit des Trois Vallées Varésines
4ème à Aurillac
5ème de Paris-Nice
5ème à Saint-Raphaël
7ème du Trophée Baracchi (avec Albert Bouvet)
8ème de la course de côte du Mont-Faron
9ème de Liège-Bastogne-Liège
9ème de la Ronde de Draguignan
11ème du Championnat de France
15ème de la Flèche Wallonne
17ème de Milan-San Remo

1958
1er à Nantes
1er à Miniac-Morvan
1er à Cenon
1er à Hal
1er à Brignoles
2ème du Championnat du Monde
2ème à Daumesnil
3ème du G.P de la Forteresse
3ème du Circuit de l'Aulne
3ème à Saint-Claude
3ème à Puteaux
3ème du Bol d'Or des Monédières
4ème du Giro d'Italia
- 2ème de la 17ème étape
- 3ème de la 18ème étape
- 7ème de la 1ère étape
- 8ème de la 8ème étape
- 9ème de la 4ème étape
- 9ème de la 14ème étape
4ème du Circuit des Boucles de la Seine
4ème à Montceau-les-Mines
6ème de Paris-Bruxelles
6ème du Championnat de France
6ème du G.P de Monaco
6ème du Challenge Desgrange-Colombo
7ème du Tour de France
- 2ème de la 5ème étape
- 4ème de la 13ème étape
- 7ème de la 8ème étape
- 10ème de la 18ème étape
- 10ème de la 21ème étape
8ème du Critérium National
9ème des 4 jours de Dunkerque
10ème de Milan-San Remo
23ème du Acht van Brasschaat
24ème du Giro di Lombardia

1959
1er de Bordeaux-Paris
1er de Rome-Naples-Rome
- 1er de la 1ère étape
- 1er de la 2ème étape
- 1er de la 3ème étape
- 1er de la 5ème étape (b)
- 1er de la 9ème étape
1er à Ploerdut
1er à Fréjus
1er de la Roue d'Or à Daumesnil
2ème du Circuit de l'Aulne
2ème à Oradour-sur-Glane
2ème à La Charité-sur-Loire
2ème à Landivisiau
3ème à Offin
3ème à Saint-Macaire
3ème à Quillan
3ème à Pamiers
3ème à Gourin
3ème à Argentan
4ème à Rodez
5ème du Tour de Sardaigne
5ème du Trophée Baracchi (avec Fausto Coppi)
10ème de Paris-Bruxelles
12ème du Championnat de France
13ème du Critérium National
21ème de Paris-Roubaix
25ème du Giro dell'Emilia
Abandon au Tour de France (18ème étape)
- 3ème de la 11ème étape

1960
1er de Rome-Palerme
1er de la 1ère étape (b) du G.P Ciclomotoristico
- 1er de la 2ème étape (b)
- 1er de la 3ème étape (b)
- 1er de la 4ème étape (b)
- 1er de la 5ème étape (b)
- 1er de la 7ème étape (b)
1er à Objat
1er à Fontenay
1er du Circuit des Remparts à Boulogne
2ème à Arras
2ème à Issoire
2ème à Oradour-sur-Glane
4ème de Bordeaux-Paris
4ème à Saint-Brieuc
4ème à Trédion
5ème du Critérium des As
5ème à Parigné
5ème à Dinan
6ème du Trophée de l'Ile de Man
6ème des Boucles Roquevairoises
8ème du G.P Constant Ockers
8ème à Plonéour-Lanvern
9ème à Lodève
10ème du Circuit des XI villes
12ème du G.P d'Alger
15ème du Championnat de France
15ème à Nice
17ème du Critérium National

1961
1er à Nice
1er à Sallanches
1er à Athis
1er à Barsac
2ème de Bordeaux-Paris
2ème à Caen
3ème du G.P du Parisien (contre-la-montre par équipes)
3ème à Commentry
3ème à Poiré-sur-Vie
4ème du Prix de Ribérac
5ème de Gênes-Nice
5ème à Cannes
5ème à Aix-les-Bains
6ème du Critérium des As
6ème à Cenon
6ème du Circuit de l'Aulne
6ème à Ussel
6ème à Villard-de-Lans
7ème du G.P du Midi Libre
8ème à Toulon
9ème du Tour de l'Aude
- 1er de la 3ème étape
10ème à Villefranche-sur-Saône
10ème à Oradour-sur-Glane
10ème à Chef-Boutonne
11ème de la course de côte du Mont Faron
13ème du Circuit des Boucles de la Seine
18ème de la course de côte d'Arrate
18ème du Critérium de Londerzeel
19ème du Championnat de France
20ème de Milan-San Remo
28ème du Circuit des 3 Villes Soeurs

Louison Bobet : Tour de France et Championnat du Monde 1954.

27 juillet - 22 août 1954, ces deux dates résument à elles seules la dimension irréversible prise par l'Armoricain Louison Bobet au sein du giron du peloton professionnel de cette époque.

Lauréat de la Grande Boucle 1953, Louison Bobet fait figure de légitime et incontournable favori à l'heure du départ de l'édition 1954. En outre, tout se passe le mieux du monde, au cours des deux tiers de l'épreuve, et le Français se retrouve en jaune à la veille d'aborder l'ultime étape de montagne, la dix-huitième, celle qui mène le peloton à Briançon en empruntant le cauchemardesque et mythologique Izoard.

Le porteur du maillot jaune apparaît serein même si les Suisses Fritz Shaer et, surtout, Ferdi Kübler se trouvent en embuscade prêts à profiter de la moindre faiblesse, même passagère, du leader de la course.

Les deux premières ascensions sont escaladées relativement aisément par les favoris qui laissent d'ailleurs le soin à l'Espagnol Federico Bahamontes, l'honneur de caracoler en tête et de franchir en solitaire les sommets initiaux. Dès les premiers lacets de l'Izoard, Bobet place une attaque sèche dont la soudaineté n'a d'égale que les ravages qu'elle entraîne. En effet, ne subsistent dans son sillage que les seuls Jean Malléjac, Stan Ockers, Wout Wagtmans et Ferdi Kübler.

L'accélération du Breton a été terrible, dévastatrice et surtout impitoyable. Désormais en tête du petit groupe, le "Boulanger de Saint-Méen" imprime un train démentiel à ses compagnons d'escapade qui finissent par se résigner, dépités, les uns après les autres. Le dernier à l'accompagner sous un soleil caniculaire, "l'Aigle d'Adliswil", sombre à son tour et lâche définitivement prise à mi-pente du monstre Alpin. Louison Bobet possède désormais son destin entre les mains. Le lauréat de Milan-Sanremo et du Tour de Lombardie 1951 franchit le sommet de l'Izoard 55 secondes devant un autre "Aigle", mais de "Tolède" celui-là, Federico Bahamontes, 1'15" sur le néophyte Lily Bergaud, véritable révélation de cette édition, et 1'43" sur son plus dangereux rival, pour la victoire finale à Paris, Ferdi Kübler.
Auteur d'une descente tonitruante, le Français accroît encore son avance pendant que, dans le même temps, les malheureux Bahamontes et Ockers sont victimes de crevaisons à répétitions. Finalement, le Breton triomphe à Briançon pour la troisième fois de sa carrière (après 1950 et 1953) et remporte par la même occasion, et pour la seconde fois consécutivement, le Tour de France. Cette année là, Louison Bobet, outre une domination de tous les instants, a réalisé un chef d'oeuvre de course tactique comme le démontre l'épisode de l'Izoard.

Pour la petite histoire, au soir de l'arrivée de cette journée mythique, ses deux opposants les plus représentatifs, les Suisses Kübler et Shaer, pointaient, à trois jours du dénouement, à respectivement 12'49" et 17'46" : un océan !

Bobet ajoutera une troisième tunique jaune à sa collection en récidivant l'année suivante, mais cette dernière levée sera autrement plus âpre et plus ardue que ses deux devancières, comme nous le constaterons par ailleurs.

Le 22 août de l'an 1954, les Championnats du Monde sur route ont élu résidence à Solingen en Allemagne. Après une année peu reluisante aussi bien sur le plan sportif, qu'extra sportif, le "Campionissimo" Fausto Coppi a tout misé sur la fin de saison et a axé toute sa préparation dans le but de conserver le titre suprême glané un an plus tôt à Lugano où il avait mystifié ses adversaires, de toute sa classe, dont Louison Bobet.

L'idole de tout un peuple se trouve néanmoins indisposé par les conditions climatiques exécrables qui règnent Outre Rhin. Faisant fi de son aversion, le "favori de la Dame Blanche" lance la course au douzième tour du circuit derrière les deux échappés matinaux, l'Italien Gismondi et le Français Varnajo. Une attaque franche et cinglante, dont il a le secret et qui a pour effet immédiat de lever l'apathie ambiante et d'isoler à l'avant du peloton un groupe où figurent, outre le "Campionissimo", Bobet, Anquetil, Forestier, Shaer et Gaul.
Les deux fuyards sont revus par les six poursuivants à une cinquantaine de bornes de la banderole d'arrivée. Inexorablement, les deux côtes du circuit commencent à user les organismes. La sélection s'opère par l'arrière et à ce petit jeu Forestier, Varnajo puis "Maître Jacques" sont les moins bien lotis et disparaissent irrémédiablement du groupe de tête. A l'approche de la descente technique et dangereuse de "Flamersheid" rendue en outre extrêmement glissante par les pluies incessantes, quatre hommes s'envolent et vont en découdre lors des derniers kilomètres de ce Mondial. Il y a là, Coppi, Bobet, Shaer et Gaul, que du beau linge !

Le Breton prend, avec autorité, les rennes de la course et plonge dans la descente à tombeau ouvert suivi à distance respectable par le Suisse, l'Italien et le Luxembourgeois. Fausto Coppi, victime d'une glissade, chute et laisse filer le trio infernal. Bientôt, c'est au tour de "l'Ange de la Montagne" de rendre les armes. Au moment d'aborder l'avant dernier tour, les choses ne sont on ne peut plus claire : Bobet et Shaer sont en tête de la course suivi de Gaul à une trentaine de secondes et de Coppi à plus d'une minute. Les autres sont plus loin encore. Aucun doute, le titre se jouera entre le Français et le Suisse.
A l'entame de la dernière "révolution", Bobet, accablé, est victime d'une crevaison et doit impérativement rejoindre son poste de ravitaillement situé en amont de la course où son mécanicien lui présente une nouvelle monture. Le bilan de cet incident est sans appel, une minute de perdue dans l'affaire, un gouffre, pensa-t'on songeur ! Le Breton se lance alors dans une poursuite effrénée en prenant des risques inconsidérés. Il virevolte le Breton, il a la rage, le rictus "assassin" à l'image d'un certain "Blaireau" qui n'allait pas tarder à le remplacer dans les coeurs Celtes. A cinq bornes du but, enfin, il aperçoit en point de mire le maillot typique de la Suisse. Pensez, une croix blanche sur fond rouge fait une cible des plus appropriées. Bobet, recolle à la roue arrière de Shaer dans l'ultime difficulté du parcours, prend l'aspiration, et dépose l'Helvète, là, sans un regard. Lancé comme un obus le Français prend aussitôt une centaine de mètres d'avance sur le Suisse incrédule, et s'en va couper la ligne dans un dernier coup de rein révélateur et salvateur !

Au terme de l'hymne tricolore, en larme, Louison avouera ressentir une énorme émotion et citera ce jour comme étant le plus beau de son existence.

Michel Crépel.


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 1/08/2018 à 14:55

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts
 
© 1997/2018 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126