Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
11ème Tour de France 191324 juin 2021  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès réservé

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2021

     Classement UCI

     Calendrier 2021

     Coupe France 2021

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

Forum

L'actualité

     Le classement général est à nouveau établi au temps. Lucien Petit-Breton est le plus coriace adversaire de Thys. Il abandonne pourtant dans l'avant-dernière étape alors qu'il ne compte plus que 3 minutes de retard. 1913 c'est aussi l'épisode fameux de la fourche de Christophe dans le Tourmalet...

Philippe Thys (Bel)

Les étapes
Classement général
La petite histoire
Les partants





Etapes du 29/06 au 27/07/1913
1 Paris-Le Havre, 388 km
2 Le Havre-Cherbourg, 364 km
3 Cherbourg-Brest, 405 km
4 Brest-La Rochelle, 470 km
5 La Rochelle-Bayonne, 379 km
6 Bayonne-Luchon, 326 km
7 Luchon-Perpignan, 324 km
8 Perpignan-Aix en Provence, 325 km
9 Aix en Provence-Nice, 356 km
10 Nice-Grenoble, 333 km
11 Grenoble-Genève, 325 km
12 Genève-Belfort, 335 km
13 Belfort-Longwy, 325 km
14 Longwy-Dunkerque, 393 km
15 Dunkerque-Paris, 340 km



1 Paris-Le Havre, 388 km
1. Giovanni Micheletto en 14h09'47"
2. Buysse
3. Masselis
4. Lauwers
5. Salmon
6. Niedergang
7. Defraye
8. Masson à 50"
9. Thys à 1'19"
10. Vandenberghe à 4'50"
Classement complet

2 Le Havre-Cherbourg, 364 km
1. Jules Masselis en 12h20'06"
2. Petit-Breton
3. Defraye
4. Buysse
5. H. Pélissier
6. Lapize
7. Garrigou
8. E.Georget
9. Lauwers
10. Mottiat
Classement complet

3 Cherbourg-Brest, 405 km
1. Henri Pélissier en 13h58'45"
2. Defraye
3. Mottiat à 2"
4. Petit-Breton
5. Rossius à 4"
6. E.Georget
7. Buysse
8. Garrigou
9. Christophe à 5"
10. Coomans à 2'05"
Classement complet

4 Brest-La Rochelle, 470 km
1. Marcel Buysse en 16h10'16"
2. Defraye
3. Mottiat
4. Thys
5. Coomans
6. Christophe
7. Garrigou à 51"
8. Engel
9. Lambot
10. Faber à 15'23"
Classement complet

5 La Rochelle-Bayonne, 379 km
1. Henri Vanlerberghe en 12h40'28"
2. Everaerts
3. Bertarelli à 5'48"
4. Buysse à 15'00"
5. Christophe
6. Engel
7. Defraye
8. Vandenberghe
9. Petit-Breton
10. Garrigou
Classement complet

6 Bayonne-Luchon, 326 km


Aubisque (1709) -> Christophe
Tourmalet (2115) -> Thys
Aspin (1489) -> Thys
Peyresourde (1569) -> Thys

1. Philippe Thys en 13h54'23"
2. Buysse à 17'57"
3. Garrigou à 29'59"
4. Lambot à 34'29"
5. Petit-Breton à 36'17"
6. Rossius à 48'32"
7. Vandaele à 50'16"
8. Faber à 52'33"
9. Hostein
10. Mottiat à 1h01'30"
Classement complet

7 Luchon-Perpignan, 324 km


Portet d'Aspet (1069) -> Engel
Port (1249) -> M.Buysse
Puymorens (1915) -> M.Buysse

1. Marcel Buysse en 11h55'40"
2. Deman à 11'22"
3. Thys à 12'10"
4. Petit-Breton à 24'13"
5. Garrigou à 35'59"
6. Faber à 52'37"
7. J. Alavoine
8. Christophe
9. Lambot
10. Spiessens à 1h00'50"
Classement complet

8 Perpignan-Aix en Provence, 325 km
1. Gustave Garrigou en 10h42'16"
2. Petitjean à 8"
3. Faber à 45"
4. J. Alavoine à 9'04"
5. Petit-Breton
6. Buysse
7. Thys
8. Everaerts
9. Trousselier
10. Contesini
Classement complet

9 Aix en Provence-Nice, 356 km


Braus (1002) -> Lambot
Castillon (706) -> Lambot

1. Firmin Lambot en 13h34'26"
2. Vandaele à 10'22"
3. Thys à 15'09"
4. Petit-Breton à 17'32"
5. Engel à 34'18"
6. Garrigou à 36'08"
7. Trousselier
8. Bertarelli à 40'52"
9. Faber à 49'58"
10. Everaerts à 58'32"
Classement complet

10 Nice-Grenoble, 333 km


Allos (2250) -> Petit-Breton
Bayard (1246) -> Faber & Garrigou

1. François Faber en 13h08'37"
2. Garrigou
3. Thys à 13'18"
4. Petit-Breton à 21'46"
5. Lambot à 21'48"
6. Buysse à 1h07'49"
7. Canepari à 1h10'01"
8. J. Alavoine 1h12'20"
9. Spiessens
10. Bertarelli 1h17'59"
Classement complet

11 Grenoble-Genève, 325 km


Lautaret (2058) -> M.Buysse
Galibier (2556) -> M.Buysse
Télégraphe (1670) -> M.Buysse
Aravis (1498) -> M.Buysse

1. Marcel Buysse en 12h01'42"
2. Petit-Breton à 2'50"
3. Thys
4. Garrigou à 17'35"
5. Spiessens à 30'38"
6. J. Alavoine à 57'24"
7. Lambot
8. Deman à 1h05'42"
9. Vandaele
10. Bertarelli à 1h06'36"
Classement complet

12 Genève-Belfort, 335 km


Faucille (1069) -> coureurs groupés
Ballon d'Alsace (1249) -> M.Buysse

1. Marcel Buysse en 12h31'02"
2. Petit-Breton à 1'18"
3. Lambot à 1'22"
4. Thys à 1'23"
5. Engel à 3'03"
6. Garrigou à 5'10"
7. Spiessens
8. Bertarelli à 5'16"
9. Christophe à 5'17"
10. Trousselier à 12'09"
Classement complet

13 Belfort-Longwy, 325 km


Grosse-Pierre (1069) -> Petit-Breton

1. François Faber en 11h29'23"
2. Petit-Breton à 1"
3. Spiessens à 4'16"
4. Garrigou à 14'38"
5. Thys à 14'53"
6. Christophe à 42'32"
7. Buysse
8. Petitjean à 55'20"
9. Canepari à 1h04'54"
10. Lambot à 1h17'34"
Classement complet

14 Longwy-Dunkerque, 393 km
1. Marcel Buysse en 14h21'55"
2. Garrigou
3. Faber à 4'14"
4. Dhulst à 30'07"
5. Deman à 33'57"
6. Vandaele à 34'40"
7. Spiessens
8. Coolsaet
9. Lambot à 48'38"
10. Trousselier à 54'01"
Classement complet

15 Dunkerque-Paris/Parc des Princes, 340 km
1. Marcel Buysse en 12h01'37"
2. Engel à 1'17"
3. Faber à 4'05"
4. Garrigou
5. Thys
6. Vandaele
7. Lambot à 19'03"
8. Christophe à 16'04"
9. Deman à 32'59"
10. Deloffre à 35'23"
Classement complet



Classement général :

1. Philippe THYS (Bel) en 197h54'00"
2. Gustave Garrigou (Fra) à 8'37"
3. Marcel Buysse (Bel) à 3h30'55"
4. Firmin Lambot (Bel) à 4h12'45"
5. François Faber (Lux) à 6h26'04"
6. Alfons Spiessens (Bel) à 7h57'52"
7. Eugène Christophe (Fra) à 14h06'35"
8. Camillo Bertarelli (Ita) à 16h21'38"
9. Joseph Vandaele (Bel) à 16h39'53"
10. Emile Engel (Fra) à 16h52'34"
11. Louis Trousselier (Fra) à 18h11'30"
12. Jules Deloffre (Fra) à 18h31'31"
13. Clemente Canepari (Ita) à 19h11'13"
14. Paul Deman (Bel) à 19h27'02"
15. Vincent Dhulst (Fra) à 20h10'12"
16. Louis Petitjean (Bel) à 22h00'27"
17. Paul Hostein (Fra) à 25h41'06"
18. Maurice Leliaert (Bel) à 26h18'25"
19. Jean Alavoine (Fra) à 27h43'47"
20. Giuseppe Contesini (Ita) à 30h37'34"
21. Louis Coolsaet (Bel) à 31h46'50"
22. Achille De Smet (Bel) à 54h44'07"
23. Charles Dumont (Sui) à 64h33'55"
24. Celidonio Morini (Ita) à 76h31'47"
25. Henri Alavoine (Fra) à 76h55'52"

Partants : 140
Classés : 25
Distance : 5388 km
Moyenne : 27.625 km/h



La petite histoire :

- 6 victoires d'étapes de Marcel Buysse mais il casse son guidon dans l'Esterel et perd beaucoup de temps.
- Eugène Christophe est renversé par une voiture et casse sa fourche dans la descente du col du Tourmalet. Il parcourt 14 km à pied et la répare seul dans une forge de Ste Marie Campan mais perd 4 heures. Cette action le fait entrer dans la légende du tour.
- Lapize abandonne au cours de la 3ème étape car il juge ses gains insuffisants.
- La course se résume ensuite en un duel Thys - Petit-Breton sous la canicule. Le Français abandonne l'avant dernier jour au cours de l'étape Longwy-Dunkerque à la suite d'une chute. Thys tombe également dans cette étape et reste inanimé. Il réparera lui aussi sa fourche mais avec l'aide de plusieurs mécaniciens. Il bénéficie de la clémence des juges et n'écope que de dix minutes de pénalité.
- 140 concurrents au départ, 25 à l'arrivée.
- 14 jours de repos.

Les nouveautés :
- Retour définitif au classement général au temps.
- Pour la première fois, le sens de rotation du tour est inversé avec un départ vers l'Ouest et les Pyrénées avant les Alpes.
- L'étape Brest-La Rochelle est disputée en pignon fixe.
- Nouvelles villes étapes : Aix en Provence, Genève.



Les partants :
LA FRANCAISE
1 GEORGET Emile (Fra) np.4°
2 CRUPELANDT Charles (Fra) ab.3°
3 LAPIZE Octave (Fra) ab.3°
4 DUBOC Paul (Fra) np.4°
5 BROCCO Maurice (Fra) ab.3°
6 CRUCHON Charles (Fra) ab.3°
7 MAERTENS Arthur (Bel) np.4°
8 VANDEVELDE Petrus (Bel) ab.3°

PEUGEOT
9 FABER François (Lux)
10 ALAVOINE Jean (Fra)
11 CHRISTOPHE Eugène (Fra)
12 BUYSSE Marcel (Bel)
13 HOSTEIN Paul (Fra)
14 GARRIGOU Gustave (Fra)
15 THYS Philippe (Bel)
16 ENGEL Emile (Fra)

AUTOMOTO
17 PETIT-BRETON Lucien (Fra) ab.14°
18 PASSERIEU Georges (Fra) ab.2°
19 DEMAN Paul (Bel)
20 LETURGIE Maurice (Fra) ab.5°
21 DOMS Victor (Bel) ab.3°
22 NIEDERGANG Constant (Fra) ab.3°
23 CHARRON Charles (Fra) ab.6°
24 MENAGER Constant (Fra) ab.3°

ALCYON
25 DEFRAYE Odiel (Bel) ab.6°
26 VANDENBERGHE René (Bel) ab.7°
27 PELISSIER Henri (Fra) ab.6°
28 HEUSGHEM Louis (Bel) ab.7°
29 ROSSIUS Jean (Bel) ab.7°
30 MOTTIAT Louis (Bel) ab.7°
31 MASSELIS Jules (Bel) ab.7°
32 MASSON Emile sr (Bel) ab.4°

LIBERATOR
33 DEPAUW Achille (Bel) np.4°
34 HANLET Henri (Bel) np.4°
35 GODIVIER Marcel (Fra) np.4°
36 LAUWERS Alfons (Bel) np.4°

GRIFFON
37 MICHELETTO Giovanni (Ita) ab.3°
38 LAMBOT Firmin (Bel)
39 GREMO Angelo (Ita) ab.3°
40 SALMON Félicien (Bel) ab.4°

J.B. LOUVET
41 VANDAELE Joseph (Bel)
42 SPIESSENS Alfons (Bel)
44 ALBINI Pierino (Ita) ab.6°
45 CANEPARI Clemente (Ita)
46 PAVESI Eberado (Ita) ab.6°
47 TROUSSELIER Louis (Fra)
48 GUENOT René (Fra) ab.6°

ARMOR
49 SCIEUR Léon (Bel) ab.7°
50 HEUSGHEM Hector (Bel) ab.7°

LABOR
51 DEVROYE Henri (Bel) ab.7°
52 COOMANS Jacques (Bel) ab.7°

Isolés :
101 BILLION Maurice (Fra) ab.3°
102 BLANDET André (Fra) ab.6°
103 RIVIERE Alcide (Fra) ab.6°
104 GORRET Luigi (Fra) ab.1°
105 BONNERY Léon (Fra) ab.1°
106 CHEVALIER François (Fra) ab.6°
107 ALAVOINE Henri (Fra)
108 NIKLAUS Alfred (Fra) ab.1°
109 TIMMERMANN Henri (Fra) np.2°
110 CARTIGNY Albert (Fra) ab.1°
111 NOUCHET Albert (Fra) él.3°
113 LELIAERT Maurice (Bel)
114 BERTHET Ernest (Fra) ab.1°
115 OUDIN Georges (Fra) ab.4°
116 DHULST Vincent (Bel)
117 BERTRAND François (Fra) ab.1°
118 PIN Fernand (Fra) ab.4°
119 GABBA Louis (Fra) ab.4°
120 BARRET René (Fra) ab.1°
121 MACON Albert (Fra) ab.2°
122 CHRISTENSEN Christian (Dan) ab.13°
123 ROTTIE Marcel (Fra) ab.6°
124 BOUHOURS Emile (Fra) ab.1°
125 RINGEVAL Augustin (Fra) ab.2°
126 LALLEMENT Francis (Fra) ab.1°
127 ANDRIN Alain (Fra) ab.1°
128 COOLSAET Louis (Bel)
129 DE SMET Achille (Bel)
130 BATILLY André (Fra) ab.1°
131 LEMAN Lucien (Fra) ab.3°
133 DUMONT Charles (Sui)
134 TOBLER Ernest (Sui) ab.6°
135 FRANC Michel (Fra) ab.1°
136 FLAMAND Louis (Fra) ab.4°
137 DE COSTER Guido (Fra) ab.4°
140 BOREL Maurice (Fra) ab.6°
142 MENAGER Henri (Fra) ab.4°
143 MORINI Celidonio (Sui)
145 LEPINE Paul (Fra) ab.3°
146 VILLEMUS Louis (Fra) ab.2°
147 NEFFATI Ali (Tun) ab.4°
148 FERRAULT Louis (Fra) ab.1°
149 LACHAISE Emile (Fra) ab.6°
150 SPELLE Auguste (Fra) ab.5°
151 DELOFFRE Jules (Fra)
152 BOHM Peter (All) ab.7°
153 PANEL Joanny (Fra) ab.4°
154 VERBRAECKEN Louis (Bel) ab.4°
155 PRIVAS Charles (Fra) ab.1°
157 ROSSIGNOL Auguste (Fra) np.2°
158 RENARD André (Fra) ab.2°
159 MATHIEU Camille (Fra) ab.13°
161 MONNERAT Eugène (Fra) ab.4°
162 MOLIERE Louis (Fra) ab.1°
163 PIERRON Auguste (Fra) ab.2°
164 FONTAINE Henri (Fra) ab.7°
165 QUIDEAU Yves (Fra) ab.1°
166 CHIARENA Albert (Fra) ab.1°
167 ROSSI Maurice (Fra) ab.1°
168 DELPLACE Pierre (Fra) ab.2°
169 BERTARELLI Camillo (Ita)
170 MURAT Henri (Fra) ab.1°
171 ALLAIN Marcel (Fra) ab.1°
172 NEBOUX Gaston (Fra) ab.6°
173 ALARY Philippe (Fra) ab.1°
174 BOTTE Camille (Bel) ab.10°
175 CONTESINI Giuseppe (Ita)
176 CHANTEPERDRIX Joseph (Fra) ab.4°
178 DORION Adolphe (Fra) ab.3°
180 LEROY Eugène (Fra) ab.1°
183 QUEMENEUR Laurent (Fra) ab.1°
184 CORNU Lucien (Fra) ab.1°
185 DEVILLY Georges (Fra) ab.2°
186 SEVERIN Henri (Fra) ab.1°
187 VERBEKEN Gustave (Bel) ab.4°
190 DRUZ Emile (Fra) ab.10°
191 LECLERC Henri (Fra) ab.1°
193 BOUILLET Jean (Fra) ab.4°
194 EVERAERTS Pierre (Bel) np.11°
195 VERDICKT Hubert (Bel) ab.1°
196 SAMYN Omer (Fra) ab.13°
198 LARTIGUE Maurice (Fra) np.6°
199 PETITJEAN Louis (Bel)
200 ZORLONI Jos (Sui) ab.3°
204 WATTELIER Antony (Fra) ab.1°
205 SALES Jules (Bel) ab.3°
207 PLATTEAU Eugène (Bel) ab.1°
208 VANLERBERGHE Henri (Bel) ab.7°
209 DUPONT Albert (Bel) ab.4°

Les forfaits au départ du Tour
43 BENI Dario (Ita)
112 CAUDRELIER Emile (Fra)
132 TUFFIER Louis (Fra)
137 BRUTIN Alphonse (Fra)
138 RUOZZI Nello (Fra)
141 GARINI Jean (Fra)
144 VAN SIEBENTHAL Joseph (Bel)
156 MAHE Julien (Fra)
160 PEPIN Henri (Fra)
177 VERCELLINO Guido (Ita)
179 HOULOTTE Louis (Fra)
181 ESPINAS (Fra)
182 YVON Henri (Fra)
188 LEMAIRE Charles (Fra)
189 PAULOIN Firmin (Fra)
192 EIGELDINGER Emile (Fra)
197 CATHERA Victor (Fra)
201 PRATESI Ottavio (Ita)
202 GERARD André (Fra)
203 CREMONT (Fra)
206 JULIEN François (Fra)

La légende, de tous temps, se nourrit de hauts "faits d'armes" mais elle génère, également, au sein de nos esprits tourmentés, l'interpellation face à l'imagination fertile et au courage irrationnel de ceux qui la portent aussi haute. Les balbutiements de la "petite reine" puis son essor capricieux, dues à l'instabilité chronique des frontières de l'époque, n'y sont pas étrangers. C'est la raison pour laquelle les "icônes", véritables images d'Epinal en ces temps austères où l'âpreté est le lot quotidien de l'individu, et les situations rocambolesques, voir dantesques, y pullulent. Et, s'il est un coursier qui s'identifie le mieux aux "Forçats de la Route", nés de l'imagination d'un journaliste Bourbonnais un jour de juillet 1924, c'est bien le "Vieux Gaulois" de cette démentielle et ahurissante "Primavera" 1910.

Son éblouissante épopée neigeuse "oubliée", deux ans donc, lui seront nécessaires pour panser ses plaies et ses bleus à l'âme. Mais "l'Homme de Bronze" est, indéniablement, l'archétype des situations "Hitchockiennes". Virtuel leader de la Grande Boucle 1913 lors du franchissement des Pyrénées, Eugène Christophe est victime d'un sempiternel incident de course. Sous la forme d'un bris de potence de fourche, cette fois-ci, voilà notre "Yéti" de 1910 face à ses vieux démons d'hier qui ressurgissent inéxorablement. Nous sommes, alors, dans la descente infernale du "toit" du Tour. Le Tourmalet ne connaît pas encore la même notoriété que de nos jours et pour cause, le passage des sites montagneux est relativement récents et celui du géant pyrénéen n'a que quatre ans d'âge. Le "Vieux Gaulois", dépité et les yeux hagards, scrute, au hazard, un éventuel secours utopique puis, saisissant, machinalement, d'une main, à la vigueur improbable, les restes éparses de sa monture disloquée, se met en route et commence à errer parmi les sentes et les chemins escarpés comme il se l'était, déjà, suggéré trois ans auparavant.

La neige absente, la tâche n'en est, toutefois, pas moins ardue. Sa marche est "Homérique" et d'une banalité déconcertante. S'entravant dans la rocaille félone, le pied, empreinté de l'homme de la ville, s'enracine dans les ronces rebelles et se vautre dans les ornières insidieuses. Le "Parisien" s'égare dans ses incertitudes à la recherche d'un "je ne sais trop quoi" symptômatique dans ce genre d'exercice périlleux. Au bout d'une agonie pédestre plus mentale que physique , néanmoins, de dix bornes, notre "bédoin" des cîmes entre-apercevra le crépuscule de son cauchemar. Ce répit salvateur est matérialisé par une forge sise à mi-pente du Tourmalet au lieu-dit, providentiel pour notre compagnon d'infortune, de Sainte-Marie de Campan.

Devant un parterre de commissaires malveillants et d'autochtônes éberlués, le coursier accidenté se montre, lors de la réparation de son outil, d'une adresse inouie doublée d'un savoir faire exceptionnelle. Cet ancien apprenti serrurier est volubile à souhait et même des aides circonstencielles, qui lui vaudront quelques minutes de pénalités supplémentaires, n'ôteront, en aucun cas, sa fougue communicative. Il va sans dire que, pendant que notre ami s'escrimait au prise, qu'il était, avec sa monture récalcitrante, ses camarades de route convergeaient , plus ou moins béatement, vers Luchon, terme de l'étape du jour.

Le "Vieux Gaulois" se présentera, à son tour, sur la ligne mais bien après les autres à la fermeture des contrôles, en outre. La messe était dîte pour l'"ermite malgré lui". Son principal adversaire, pour la victoire finale, son co-équipier, de chez Peugeot, le "Basset" Philippe Thys, membre du royaume d'Outre Quiévrain, endossera la tunique jaune le soir même. Déçu, éreinté mais nullement découragé, le bougre, il mettra un point d'honneur à tout mettre en oeuvre pour aider son nouveau leader a triompher à Paris. Philippe Thys, ajoutera deux succès, dans la Grdne Boucle, à son palmarès en 1914 et 1920.

Les esprits chagrins n'ont pas fini de cogiter sur la déconvenue de notre héros en l'an 1913, mais, je vous en prie, tounés la page... Nous sommes sur le Tour de France 1919, du côté de Valenciennes à Raismes, plus précisément, et Eugène Christophe dit "Cricri", depuis ses "exploits" passés, s'est paré de jaune. Le "bonhomme" est aux anges. Il vient d'avoir trente quatre ans et c'est l'année ou jamais, qu'on se le dise, et tous, inconditionels et suiveurs, se le disent. L'épreuve de ses rêves et, plus sûrement, de ses insomnies lui tend les bras, elle semble prête à l'"épouser", il semble l'avoir dompté, enfin !

Soudain, au hasard d'un virage anodin, les deux fourreaux de sa fourche cèdent. La vie semble être devenue, pour notre ami, un éternel et cruel recommencement. Une heure et quarante minutes de besogneux labeurs lui seront nécessaires pour rafistoler sa bécane et c'est le Belge Léon Scieur qui recevra les lauriers, tant convoités, dans la capitale. Le "Vieux Gaulois", sera, néanmoins, le vainqueur moral de ces deux éditions 1913-19, une souscription engagée par le quotidien "L'Auto", lors de sa déveine de 1919, lui rapportera une somme plus importante que le prix du lauréat. Mais le "Vieux Gaulois", soyons en sûr, semble plus proche de Xénophon que de Cupidon et cette manne providencielle ne saurait enfouir la détresse et l'amertume qui l"habitera jus'à sa mort.

Voyez vous, la légende n'est pas, uniquement, le privilège d'élus flamboyants ou de "Campionissimo" immaculés et j'en veux pour preuve, une autre facette "abracadabrantesque" de notre inénarrable "magicien" de la poisse. Sur le Tour 1922, Eugène Christophe ira, dans son délire, jusqu'à chavaucher, à Valoire, la bicyclette d'un écclésiastique, empruntée pour la circonstance à l'homme d'église, en raison d'un énième bris de son vélo. Mais l'histoire, la vraie, celle des chiffres,des bilans et des technocrates ne retiendra qu'en onze Tour de France le "Vieux Gaulois" n'en aura remporté aucun ! Alors que la légende vive...


Michel Crépel

Palmarès du Tour de France


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 2/02/2013 à 13:50

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts        Association loi 1901
 
© 1997/2021 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126