Accueil     Forum     Coups de pédales                           Admin
Portrait d'Emile Hardy (Bel)20 juin 2021  

 Archives courses

Tour de France

Courses à étapes

Courses en ligne

Courses disparues

Championnats

Critériums

Piste

Cyclo-cross

Féminines

Amateurs

 Archives coureurs

Lexique

Palmarès

Équipes / Maillots

Photos

 Archives dossiers

Les annuaires

Les dossiers

 Accès réservé

L'éphéméride

Mises à jour/Infos

Collections

Revues numérisées

Téléchargements

 

 ACCÈS DIRECT

     Annuaire 2021

     Classement UCI

     Calendrier 2021

     Coupe France 2021

 

 Interactivité

Contacts

Recherches

Forum

L'actualité



Emile HARDY
né le 18 mai 1897 à Aische-en-Refail
décédé le 7 octobre 1967 à Ixelles

Emile voit le jour le 18 mai 1897 à Aische-en Refail, non loin d'Eghezée. Laissons sa fille Simone, octogénaire, qui habite Ixelles, nous narrer ses souvenirs :
"Nous avons résidé à Aische-en-Refail jusqu'en 1929. Au décès du grand père paternel, la famille déménagea pour Ixelles pour rejoindre la parenté. Là, mon papa travailla chez sa soeur aînée qui tenait une brasserie. A Aische, qui comptait 900 personnes à l'époque, mon papa tenait un magasin de vélos. Il était encore très jeune (16-17 ans) lorsqu'il s'adonna au sport cycliste. Il participa aux courses lors des fêtes des villages avoisinants (Liernu, Eghezée, etc...). Je me souviens qu'il partait très souvent car il participait aux courses sur la route et sur la piste. Les vélos étaient très lourds à cette époque. Toutefois, mon papa eut une carrière assez courte".
En août 1921, il participa au Championnat du Brabant. En 1923, Emile remporta l'épreuve Bruxelles-Quiévrain. Le dimanche 2 septembre, il prit part au Championnat du Millénaire à Gembloux où il se classa à la 5ème place. Ce Championnat fut remporté par Denis Verschueren. Il entretenait une grande amitié avec Félix Sellier de Gembloux : "C'est ainsi que le dimanche, nous nous rendions à vélo à Gembloux chez son ami Félix Sellier. Mon papa possédait un caractère explosif. Il fallait évidemment une forte personnalité pour arriver à faire le Tour de France".
En 1924, Emile était donc au départ de la Grande Boucle dans la catégorie des coureurs de deuxième classe, porteur du dossard 112. Cette édition fut marquée par la suprématie de l'Italien Ottavio Bottecchia qui remporta la 1ère étape et allait porter le maillot jaune jusqu'à Paris où il enleva la victoire finale, exploit encore inédit en 1924. Quant aux frères Pélissier, favoris, ils abandonnèrent dès la troisième étape et se confièrent à Albert Londres qui rédigea un article resté célèbre "Les Forçats de la Route...". Emile termina cette 18ème édition de la Grande Boucle à une honorable 21ème place à 6h43'13" de Bottecchia.
En 1925, Emile fut le héros malchanceux de Paris-Roubaix. Après une très longue échappée, il fut rattrapé près du but. Sur le vélodrome de Roubaix, un de ses amis, Félix Sellier, enleva le bouquet et porta ainsi bien haut les couleurs namuroises. La même année, Emile se présenta à nouveau, à Paris, pour prendre le départ du Tour de France. Porteur du dossard 35, il était équipier de son compatriote August Verdyck et de l'Italien Alfonso Piccin au sein de l'équipe Christophe-Hutchinson. La victoire finale revint une nouvelle fois à l'Italien Ottavio Bottecchia. Quant à Emile, il parvint à rallier Paris. Il se classa à la 17ème place au classement général final à 4h39'01" du vainqueur.
En 1926, pour la première fois de son histoire, le Tour de France ne partit pas de Paris mais d'Evian. A nouveau, Emile était au départ. Il portait le dossard 7 au sein de l'équipe Christophe-Hutchinson avec pour équipier l'Italien Alfonso Piccin, qui devait abandonner lors de la 8ème étape et son compatriote Aimé Dossche. La 20ème édition fut marquée par un kilométrage record. Les concurrents devaient parcourir 5745 kilomètres. Emile rallia le Parc des Princes à Paris et se classa au général à une belle 16ème place à 6h02'20" de son compatriote Lucien Buysse, vainqueur final. Laissons à nouveau sa fille nous confier ses souvenirs : "Nous l'admirions tous. Il racontait les efforts qu'il devait faire lorsque, avec les moyens du bord, il abordait la montagne. Lui qui était du Nord, il n'avait jamais vu un gros orage. Pour lui, c'était la fin du monde. Par ailleurs, lorsqu'il rencontrait des ennuis mécaniques, il devait réparer sur place, sans aide ! Je me souviens qu'on avait effectué le voyage jusqu'à Paris pour l'accueillir lors de l'arrivée d'un de ses Tours de France. Ma cousine, un peu plus âgée que moi, m'a rappelé la fête qu'on avait fait pour mon papa. Tout le village était sur la grand-place, des fleurs pour ma grand-mère et ma mère, musique et danses partout. Je me rappelle aussi de ses séances de massage et de la potion magique qui lui était administrée : café bien sucré avec des jaunes d'œufs battus et un peu de cola ! Il parlait souvent aussi d'André Leducq, de Francis Pélissier et bien sur de leur chef à tous, Ottavio Bottecchia, le grand champion. Il était coquin avec son caractère wallon. Plus de 40 ans après, j'ai rencontré un voisin qui était gamin à l'époque et qui avait demandé à mon papa de faire un tour sur son vélo. Mal lui en a prit, papa avait tellement serré ses cale-pied que le gamin termina sa promenade dans les orties".
Lorsque Emile résida à Ixelles, il reprit commerce. Il ne quitta pas le milieu du sport. C'est ainsi qu'il s'occupa du club de football du White Star. Il y massait les joueurs. C'est à 70 ans qu'il tira sa révérence et partir rejoindre ses compères routiers.

Michel Noël avec l'aide de Madame Simone HARDY, fille d'Emile, qui réside à Ixelles.

1924
13ème du Tour de Belgique
21ème du Tour de France
1925
9ème du Tour des Flandres
14ème de Paris-Tours
17ème du Tour de France
18ème de Paris-Bruxelles
42ème de Paris-Roubaix
1926
6ème de Paris-Lille
16ème du Tour de France
- 4ème de la 8ème étape
- 4ème de la 15ème étape
- 6ème de la 14ème étape
- 8ème de la 11ème étape
18ème de Paris-Bruxelles
19ème de Paris-Longwy
24ème de Paris-Roubaix
47ème de Paris-Tours
1927
15ème de Paris-Longwy
20ème du Tour des Flandres
22ème du Tour de Belgique


    Une remarque sur ce fichier ? : écrivez-nous

Fichier mis à jour le : 2/02/2013 à 7:47

   Dernières news

Toutes les infos




 
A propos du site        Légal        Contacts        Association loi 1901
 
© 1997/2021 - memoire-du-cyclisme.eu - Tous droits réservés - Site déclaré auprès de la CNIL sous le n°834126